Prix d'excellence de l’ACÉÉA pour l'ensemble des réalisations

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/casae/public_html/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/casae/public_html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 589.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/casae/public_html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 589.

Prix d'excellence de l’ACÉÉA pour l'ensemble des réalisations

Appel de candidatures pour le prix 2017

 

À l'assemblée générale annuelle de CASAE/ACÉÉA en 2012, les membres ont approuvé la création d'un prix pour l'ensemble des réalisations afin d'honorer les contributions exceptionnelles d'un individu, d'un programme ou d'une agence oeuvrant dans le champ de l'éducation des adultes au Canada. Les candidatures sont évaluées sur la base des succès universitaires, organisationnels et de développement de politiques. Pour être considérés pour l'évaluation, les dossiers doivent être complets incluant tout le matériel exigé à la mise en candidature.

 


 

Lauréats

2017 : Shauna Butterwick

C’est par l’apprentissage et la pratique, que ce soit en qu’infirmière en santé sociale ou intervenante dans un centre de ressources pour femmes, que Shauna en est venue à s’intéresser à l’éducation des adultes. Elle a, au cours des 40 ans de carrière, enseigné à des adultes au Douglas College, à la Simon Fraser University et à l’UBC. Puisant dans l’éducation populaire et la pédagogie féministe, elle a développé une méthode d’enseignement efficace et créative.

Son approche en matière de recherche, auprès des étudiants, des membre du corps professoral, des travailleurs communautaires et des ONG, a donné naissance à des communautés de découverte inclusives un peu partout au Canada et ailleurs, comme en Inde, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Plus d’une centaine de ses publications portent sur l’apprentissage et les mouvements sociaux et informels ainsi que sur les recommandations en matière de politiques pour les groupes marginalisés du point de vue économique, social et politique, notamment les femmes.

Tout au long de sa carrière, elle a co-créé du savoir de concert avec des organisations communautaires et a été un pilier dans le travail de l’ACÉÉA. Ce prix salue sa contribution généreuse et fidèle à la tradition de réflexion et d’action propre à notre domaine en faveur d’une société plus juste.

2017 : Maurice Taylor

Maurice Taylor

Depuis plus de 35 ans, Maurice est, en tant que praticien et chercheur, le porte-drapeau de l’éducation des adultes. Son enseignement à l’Université d’Ottawa témoigne de sa passion, ses travaux ont attiré du financement pour ce domaine et ses publications, plus de 150, ont inspiré des manuels, de conférences universitaires, des colloques nationaux et internationaux et des consultations gouvernementales.

En plus d’offrir de la formation et du perfectionnement professionnel à des praticiens en milieu de travail, il a fait appel à eux pour mener des recherches axées sur l’élaboration et la mise en place de solutions sur le terrain. Il a contribué activement à l’ACÉÉA et à d’autres organisations et partenariats, dont la National Indigenous Literacy Association of Canada, Ningwakwee et des programmes liés à des logements sociaux et à des groupes de travailleurs accidentés. Il a aidé à mettre sur pied le Secrétariat national à l’alphabétisation et mentoré des chercheurs et des praticiens en littératie à l’échelle locale, nationale et internationale.

Ce prix souligne l’excellent travail de Maurice au service des personnes exclues des systèmes d’éducation formels et, de ce fait, son apport à la démocratisation de l’éducation des adultes au Canada.

2016 : Arpi Hamalian

Arpi Hamalian

Défenseure multilingue de l’éducation permanente, Arpi Hamalian se distingue aussi comme professeure, praticienne, leader universitaire et érudite. Elle assure par ailleurs le rôle de mentore ainsi que de directrice de stage, de mémoire et de thèse auprès d’étudiants et étudiantes – plus de 300 jusqu’ici – en andragogie. Dans le cadre de ses travaux, elle s’est vu octroyer de multiples prix à l’échelle locale, nationale et internationale. Ayant commencé sa carrière universitaire à Concordia en 1974, elle a créé les programmes de certificat, de mineure et de baccalauréat en andragogie en 1979 et instauré le diplôme de 2e cycle en andragogie ainsi que les concentrations à la maîtrise et au doctorat. Elle a joué un rôle majeur dans le domaine de l’éducation des adultes en lien avec des organismes responsables de l’élaboration de politiques dans 21 pays – en Amérique Nord, en Europe, en Asie et en Eurasie – et assumé la direction de fédérations et syndicats de professeurs. Elle a contribué à la mise en place d’initiatives en matière d’éducation rurale destinées à des femmes, incluant des groupes d’immigrantes et de réfugiées au Canada, qui deviennent déqualifiées en raison de l’évolution de la technologie ou qui sont déplacées par les guerres et les tremblements de terre. Ses travaux et ses publications sur les associations féminines d’épargne différée dans de nombreux pays ainsi que sur les programmes d’éducation offerts dans les camps de réfugiés sont très connus dans divers réseaux, axés sur l’andragogie et multidisciplinaires.

2015 : D’Arcy Martin

D’Arcy Martin recevant son prix des mains de Shauna Butterwick à l’assemblée générale de l’ACÉÉA en 2015

D’Arcy Martin est reconnu pour sa pratique, son leadership et sa recherche sur l’éducation syndicale au Canada. Il a su amener au sein d’une variété d’organisations non-gouvernementales des pratiques d’éducation populaire et de justice sociale. Il a aussi joué un rôle majeur dans le développement de politiques et a occupé des postes de leadership en éducation syndicale au sein du mouvement syndical canadien dans des organisations telles que United Steelworkers; Communication, Energy and Paperworkers; Service Employees International Union et l’Alliance de la fonction publique du Canada. Il a beaucoup écrit sur l’éducation syndicale, dont entre autre le livre Thinking Union, considéré jusqu’à maintenant comme l’ouvrage qui nous a le plus éclairés en ce qui concerne l’éducation syndicale au Canada. 

 

2015 : Budd Hall

Budd Hall est reconnue à travers le monde pour ses contributions à la recherche participative et ses études sur l’apprentissage au sein des mouvements sociaux. Il a travaillé avec le Conseil international d’éducation des adultes (ICAE) comme officier à la recherche et plus tard comme secrétaire général. Il a joint le Department of Adult Education à l’Ontario Institute for Studies in Education (OISE) en 1991, en a été le directeur de 1993 à 2001 et a aidé à établir le Transformative Learning Centre de l’OISE. Il a été doyen à la Faculty of Education de l’University of Victoria et suite à cela a créé l’Office of Community-Based Research et en est devenu le premier directeur. Il est présentement professeur au Community Development department à l’University of Victoria et est co-directeur de la chaire de l’UNESCO: Community-Based Research and Social Responsibility in Higher Education. 


2014 : Allan Quigley

Toute la carrière d’Allan Quigley a été dédiée à l’éducation des adultes — particulièrement à la littératie des adultes. Avec un baccalauréat de l’University of Regina, il a été bénévole pour CUSO en 1967 et a enseigné l’anglais langue seconde dans une école gouvernementale pour garçons pendant trois ans. De retour en Saskatchewan, il a complété sa maîtrise en anglais et a enseigné la littératie dans le nord de la Saskatchewan de 1972 à 1973. Ces deux expériences formatrices l’ont amené à dédier sa vie à la littératie des adultes. Il a aidé à développer les nouveaux collèges de Saskatchewan.

 

2013 : Aucun prix décerné.